Agenda

Catégorie : Théâtre+Cinéma scène nationale
  • Lever de rideau pour le Théâtre+Cinéma

    L’impatience vous gagne ? Tout à fait compréhensible, avant une nouvelle saison complète ! Le Théâtre+Cinéma dévoilera sa programmation 2018-2019 le samedi 1er septembre à 18h30, en ses murs, pour le coup d’envoi de la saison.

    Du 5 octobre 2018 au 22 juin 2019, il en passera, des spectacles, des films et des émotions ! Théâtre, danse, cirque, musique, mais aussi retransmissions prestigieuses et cinéma de qualité jalonneront l’année artistique.
    Abonnements ouverts. Réservations hors abonnement à partir du 4 septembre.
    Du mardi au samedi de 15h à 19h sur place, au Théâtre+Cinéma, 2 avenue Maître Hubert Mouly à Narbonne.

    À partir du samedi 1er septembre à 18h30, au Théâtre+Cinéma, Narbonne.
    Rens. 04 68 90 90 20. www.theatrecinema-narbonne.com

  • Metropolitan Opera de New-York en direct. Compositeur Giacomo Puccini. Mise en scène Giancarlo Del Monaco. Direction musicale Marco Armiliato.
    Au temps de la Ruée vers l’or, Minnie, la patronne d’un saloon, s’éprend d’un étranger, Dick Johnson. Elle ignore qu’il s’agit en fait du célèbre bandit Ramerrez recherché par le shérif Jack Rance. Lorsqu’il est découvert, Minnie tente tout pour sauver son amant, jusqu’à jouer sa vie lors d’une partie de poker.
    Samedi 27 octobre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 3h40 avec deux entractes.

  • Du 06 novembre 2018 au 10 novembre 2018

    Texte Emmanuel Darley. Avec Alex Selmane. Direction d’acteur Pierre Astrié. Costumes Pascaline Duron.
    Un salut à Emmanuel Darley. Auteur talentueux, engagé, attentif à l’autre – et encore plus à celui qui n’avait pas la parole – Emmanuel Darley habitait Narbonne. En janvier 2016, il quitte la vie. En 2018, plusieurs structures en région Occitanie donnent à (re)voir son œuvre comme autant de tableaux – romanesque, photographique, théâtral – qui n’en forment qu’un.
    Mardi 6 et mercredi 7 novembre, à 20h ; vendredi 9 et samedi 10 novembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h.

  • Texte Emmanuel Darley. Lecture par Jean-Marc Bourg.
    Un salut à Emmanuel Darley. Auteur talentueux, engagé, attentif à l’autre – et encore plus à celui qui n’avait pas la parole – Emmanuel Darley habitait Narbonne. En janvier 2016, il quitte la vie. En 2018, plusieurs structures en région Occitanie donnent à (re)voir son œuvre comme autant de tableaux – romanesque, photographique, théâtral – qui n’en forment qu’un.
    Jeudi 8 novembre 2018, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h.

  • Metropolitan Opera de New-York en direct. Compositeur Nico Muhly. Mise en scène Michael Mayer. Direction musicale Robert Spano.
    L’obsédante Marnie ne cesse de changer de visage… Contrainte de renouveler constamment son identité, la jeune femme s’est construite en escroquant ses employeurs. Prise en flagrant délit par son patron Mark Rutland, elle tombe dans un chantage odieux : l’épouser ou se confronter aux démons de son passé.
    Samedi 10 novembre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 3h20 avec un entracte.

  • Ballet du Bolchoï de Moscou. Musique Herman Severin Løvenskiold. Chorégraphie Johan Kobborg. Livret Adolphe Nourrit et Filippo Taglioni.
    La veille de son mariage, James voit apparaitre en rêve une sylphide, créature vaporeuse des forêts d’Écosse. Ensorcelé par sa beauté James fuit la noce et s’enfuit avec la Sylphide dans son royaume. À la poursuite de son idéal, il risquera de perdre l’amour de sa fiancée, bien réel.
    Dimanche 11 novembre, à 16h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    En direct. Durée : 2h.

  • D’après le roman Incidences de Philippe Djian. Réalisation Jean-Marie Larrieu, Arnaud Larrieu. Avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwenn, Sara Forestier, Denis Podalydès.
    Mathieu Amalric est Marc, professeur de littérature à Lausanne, libertin enchaînant les relations avec ses étudiantes. Jusqu’à ce que l’une d’elles disparaisse. En 2014, Arnaud et Jean-Marie Larrieu adaptent le roman Incidences de Philippe Djian en un thriller sulfureux où s’engouffre la musique du groupe Caravaggio, hybridation de jazz, musique classique et électronique. Pour ce ciné-concert d’exception, les instrumentistes-compositeurs Benjamin de la Fuente et Samuel Sighicelli aux côtés des jazzmen de renom Bruno Chevillon et Éric Échampard, rejouent la musique originale en direct sur les images du film. Ils interviennent sur la bande-son, isolent des répliques, amplifient des ambiances et sondent les couches musicales pour une expérience musicale et cinématographique inédite.
    Samedi 17 novembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 2h.

  • Texte Alessandro Baricco. Mise en scène et interprétation André Dussollier. Adaptation française André Dussollier et Gérald Sibleyras avec la collaboration de Stéphane de Groodt.
    En 1900, naît celui qu’on nommera Novecento. Abandonné dans un carton posé sur un piano de la salle de bal d’un paquebot, entre l’Europe et l’Amérique, pour une vie que ses parents lui souhaitaient de 1e classe, l’enfant élevé par l’équipage deviendra le plus grand des pianistes. Mais jamais il ne quittera les flots. C’est à bord qu’il réalise sa carte mentale et musicale du monde, à travers les chants des émigrants, les compositions de Debussy, le ragtime, le blues, le jazz venus des États-Unis.
    Mardi 20 novembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h.

  • Du 30 novembre 2018 au 01 décembre 2018

    Cheptel Aleïkoum. De et avec Matthieu « Emile » Duval, Marie Jolet, Marjolaine Karlin, Julien Michenaud, Carine Nunes, Marc Pareti. Composition musicale et chansons Marjolaine Karlin avec le soutien musical de Julien Michenaud et Matthieu « Emile » Duval. Mise en scène Christian Lucas.
    Imaginez un chapiteau glissé à l’intérieur du Théâtre. Entrez. Dans un monde acidulé saveur barbe à papa, sous la voûte étoilée de l’enfance, ce cirque aérien et chanté conte ce que les contes ne content pas : Qu’est-ce qu’une princesse, aujourd’hui ? Les premiers émois passés et premières rides venues, comment vit-elle sa relation aux princes charmants ? Et où retrouver la magie initiatique de ces récits ? Au cirque ! Six artistes aventuriers des hauteurs, chanteurs d’amour (pas toujours éternel) et acrobates du désir, revisitent le Pays des merveilles et le Bois dormant.
    Vendredi 30 novembre, à 20h, et samedi 1er décembre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h20. Spectacle recommandé à partir de 8 ans.

  • Violon Christophe Collette. Violon Marc Vieillefon. Alto Vincent Deprecq. Violoncelle Cédric Conchon. Mise en espace Louise Moaty Cie Les Mirages. Création lumière Christophe Naillet.
    Programme : J. Haydn Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix, W.A. Mozart Requiem (transcription de P. Lichtenthal, 1802).
    Le Quatuor Debussy revient à Théâtre + Cinéma avec un programme magistral : Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix de Haydn et Le Requiem de Mozart. Pour la première fois réunies, ces deux œuvres de la fin du XVIIIe siècle invoquent ce qui relie l’humain au divin, la vie à la mort, le corps à l’âme. Si proches et si lointaines dans leur écriture, elles soulignent l’amitié et l’inspiration qui liaient les deux compositeurs du classicisme viennois.
    Samedi 8 décembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h45.