Agenda

  • C’est l’histoire d’un type qui fait une course autour du Mont-Blanc ! A pied ! Pourquoi... ? Pour l’orgueil, pour trouver un sens au temps qui passe, pour devenir quelqu’un…?
    Samedi 24 novembre, à 21h, Portel-des-Corbières, espace Tamaroque.
    Dimanche 25 novembre, à 17h, Marcorignan, salle François Mitterrand.
    Dans le cadre de la Tempora du Grand Narbonne. Entrée libre et gratuite.

  • Du 30 novembre 2018 au 01 décembre 2018

    Cheptel Aleïkoum. De et avec Matthieu « Emile » Duval, Marie Jolet, Marjolaine Karlin, Julien Michenaud, Carine Nunes, Marc Pareti. Composition musicale et chansons Marjolaine Karlin avec le soutien musical de Julien Michenaud et Matthieu « Emile » Duval. Mise en scène Christian Lucas.
    Imaginez un chapiteau glissé à l’intérieur du Théâtre. Entrez. Dans un monde acidulé saveur barbe à papa, sous la voûte étoilée de l’enfance, ce cirque aérien et chanté conte ce que les contes ne content pas : Qu’est-ce qu’une princesse, aujourd’hui ? Les premiers émois passés et premières rides venues, comment vit-elle sa relation aux princes charmants ? Et où retrouver la magie initiatique de ces récits ? Au cirque ! Six artistes aventuriers des hauteurs, chanteurs d’amour (pas toujours éternel) et acrobates du désir, revisitent le Pays des merveilles et le Bois dormant.
    Vendredi 30 novembre, à 20h, et samedi 1er décembre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h20. Spectacle recommandé à partir de 8 ans.

  • Le 02 décembre 2018

    Concert

    La Distillerie Jazz invite "EYM trio".
    Dimanche 2 décembre, à 17h, Peyriac-de-Mer, au Château Prat-de-Cest.
    Rens. 07 55 61 03 00.

  • Violon Christophe Collette. Violon Marc Vieillefon. Alto Vincent Deprecq. Violoncelle Cédric Conchon. Mise en espace Louise Moaty Cie Les Mirages. Création lumière Christophe Naillet.
    Programme : J. Haydn Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix, W.A. Mozart Requiem (transcription de P. Lichtenthal, 1802).
    Le Quatuor Debussy revient à Théâtre + Cinéma avec un programme magistral : Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix de Haydn et Le Requiem de Mozart. Pour la première fois réunies, ces deux œuvres de la fin du XVIIIe siècle invoquent ce qui relie l’humain au divin, la vie à la mort, le corps à l’âme. Si proches et si lointaines dans leur écriture, elles soulignent l’amitié et l’inspiration qui liaient les deux compositeurs du classicisme viennois.
    Samedi 8 décembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h45.

  • La Comédie Française au Cinéma en direct. Texte William Shakespeare. Mise en scène Éric Ruf. Avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française.
    À Vérone, une rivalité ancestrale oppose Capulet et Montaigu. Lorsque Roméo Montaigu rencontre Juliette Capulet naît immédiatement entre eux un amour dont ils savent l’éternité et pressentent la fin tragique…
    Dimanche 9 décembre, à 17h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 3h.

  • Avant-première régionale du film en présence du réalisateur et du producteur. Conception, réalisation, image Mohamed El Khatib. Producteur Les Films d’Ici Méditerranée Serge Lalou, Les Films d’Ici & WaqWaq Production.
    Après le solo théâtral Finir en beauté – à Théâtre + Cinéma en 2017 – Mohamed El Khatib prolonge le chemin du deuil par une expérience cinématographique. À la mort de sa mère, caméra à la main, il capte l’émotion, l’hôpital, les cérémonies et le rapatriement du corps au pays. À bord de la Renault 12 – exposée quelque temps dans le hall de Théâtre + Cinéma – son épopée picaresque sonde tendrement l’interstice culturel entre la France et le Maroc.
    Mardi 11 décembre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h30.

  • Texte et conception Mohamed El Khatib, collectif Zirlib. Avec Corinne Dadat, Elodie Guezou, Mohamed El Khatib.
    Voici donc Corinne Dadat. Femme de ménage au lycée Sainte-Marie de Bourges, la cinquantaine, elle partage le plateau avec une jeune danseuse et Mohamed El Khatib, artiste associé de Théâtre + Cinéma. Lorsqu’il l’interroge sur sa vie, elle dit haut ce qu’elle pense : elle n’a jamais rêvé d’être femme de ménage mais elle n’imagine rien d’autre aujourd’hui, car elle ne sait même pas allumer un ordinateur, dit-elle.
    Mercredi 12 décembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 55 min.

  • Metropolitan Opera de New-York en direct. Compositeur Giuseppe Verdi. Mise en scène Michael Mayer. Direction musicale Yannick Nézet-Séguin.
    La courtisane Violetta, entretenue par un riche baron, s’étourdit de luxe et de plaisir. Lorsque le jeune Alfredo Germont fait irruption dans sa vie, elle délaisse le Paris mondain pour vivre une vie paisible avec lui, mais pressée par les dettes et l’honneur de son amant, elle devra se résoudre à sacrifier son amour.
    Samedi 15 décembre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 3h30 avec deux entractes.

  • Conception, chorégraphie, scénographie et costumes Christian Rizzo ICI—CCN Montpellier.
    Huit danseurs et deux batteurs : en rondes et farandoles, en solo, duo et groupe, leurs mouvements déploient une danse archaïque, commune à tous. Frappes de pieds, bras levés et bassins balancés seraient un écho, lointain, aux danses méditerranéennes masculines. Car cette histoire vraie d’après laquelle écrit Christian Rizzo, s’inscrit à Istanbul en 2004, lorsque le directeur d’ICI – centre chorégraphique national de Montpellier assiste à une danse traditionnelle exécutée par des hommes.
    Mardi 18 décembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h.

  • Ballet du Bolchoï de Moscou. Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski. Chorégraphie Youri Grigorovitch. Livret Youri Grigorovitch (d’après E.T.A. Hoffmann et Marius Petipa).
    Pour la première fois à Narbonne, assistez à un spectacle du Ballet du Bolchoï, en simultané depuis le Grand Théâtre de Moscou.
    La veille de Noël, le Casse-Noisette de Marie se transforme en Prince charmant. Commence alors une aventure merveilleuse : Marie et son Prince traversent de féériques fôrets eneigées, emportés par la danse des flocons, jusqu’aux rivages de la Fée dragée… mais il leur faut aussi affronter leurs peurs lorsque l’armée du Roi Souris se dresse devant eux.
    Dimanche 23 décembre, à 16h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 2h20.